Le Qi Gong

Le Qi Gong : Gymnastique Chinoise Energétique de Santé

Cet art énergétique traditionnel chinois constitue un véritable art de vivre. le Qi Gong offre de multiples possibilités permettant un travail sur soi au quotidien. Le Qi Gong à travers ses formes très diversifiés de pratique nous permet une évolution sur différents plans :

  1. Sur le plan physique, grâce à ses nombreux exercices statiques et en mouvements.
  2. Sur le plan énergétique, par l'exercice et le contrôle de la respiration et de la concentration.
  3. Au niveau du mental, par le contrôle de la pensée et la culture de l'esprit.

La pratique régulière du Qi Gong apporte de nombreux bienfaits

La pratique régulière permet de développer le souffle interne (NEI QI) et de le faire circuler librement dans le corps, notamment à travers les méridiens d'acupuncture. Plus spécifiquement le Qi Gong permet de tonifier l'organisme et de régénérer l'énergie des organes en profondeur. Il favorise et facilite une bonne circulation du sang. Le sang et l’énergie sont deux substances énergétiques fondamentales du corps humain, source d'équilibre de notre potentiel YIN/YANG.

Voici, les principaux apports et bienfaits de la pratique du Qi Gong :

  • Elle fortifie le corps dans sa globalité
  • Elle permet le maintien et le développement de la vitalité
  • Elle permet le maintien et/ou le retour de la souplesse
  • Elle améliore la respiration et ses effets bénéfiques sur la santé
  • Elle calme l'esprit et combat le stress
  • Elle favorise la détente et l'état de relaxation
  • Elle aide à mieux gérer les émotions
  • Elle développe, entretien et régénère les énergies du corps
  • Elle renforce la mémoire et développe la concentration
  • Elle favorise le sommeil, une meilleure digestion et assimilation des aliments
  • Elle renforce la pratique des arts martiaux
  • Elle améliore la performance chez les sportifs

Au delà de ces multiples possibilités, Le Qi Gong constitue l’essence même de la médecine traditionnelle chinoise et des arts martiaux.

Le Qi Gong ne prétend en aucun cas , se substituer à d'autres formes de médecine (au sens occidental du terme).
En effet, la vocation du Qi Gong est fondamentalement la prévention, et c'est en pratiquant régulièrement que les bienfaits et les améliorations apparaissent.

Les fondements théoriques et énergétiques du Qi Gong

Toutes les techniques thérapeutiques traditionnelles comme l'acupuncture, la moxibution, les massages, la pharmacopée et par conséquent, le Qi Gong, se fondent sur les mêmes règles physiologiques et énergétiques, lesquelles reposent sur quatre grands chapitres :

  • le concept d'ENERGIE (Qi),
  • la théorie du YIN et du YANG,
  • la théorie des CINQ ELEMENTS (WU XING),
  • les principaux centres et voies de circulation de l'énergie de l'homme : le système des méridiens,
  • les trois champs de cinabre (SAN DAN TIAN) et les trois réchauffeurs (SAN JIAO).

Les fondements de la pratique du Qi Gong

Si la manière peut varier dans le travail du « Qi » selon la forme ou le style pratiqué, les fondements techniques reposent sur trois principes essentiels, que l’on appelle les 3 régulations :

L'exercice des attitudes (XING TI) : les postures, les mouvements ...

L'exercice de la respiration (HU XI) ...

L'exercice de la pensée ou de la concentration (YI NI)...

L'application rigoureuse et harmonieuse de ces trois principes fait du Qi Gong une discipline complète.

En effet, la pratique des exercices des attitudes, de respiration et de concentration permet d'agir directement sur les trois composants essentiels, ou les trois niveaux d'existence de l'homme : le corps (JING), l'énergie (QI) et l'esprit (SHEN), que l’on nomme les 3 Trésors.

  • le corps physique (postures, mouvements...) associé au JING (l’essence), symbolise ici la matière.
  • la respiration associée au QI (l’énergie), illustre ici la manifestation , ou l’action des mécanismes vitaux qui animent notre corps.
  • la concentration associée au SHEN (l’esprit), représente ici le principe directeur générateur et organisateur des mécanismes vitaux.

Dans cette progression, la respiration occupe une place centrale puisqu’elle constitue un lien, comme un pont entre le corps et l’esprit.

L'énergie dans les trois "piliers" techniques du Qi Gong

a - Dans l'exercice des attitudes (XING TI)

Les postures développent et structurent l'énergie vitale. Elles favorisent l'ouverture et l'éveil des centres

 « énergétiques ». Sur le plan physique, elles corrigent le corps et le renforcent.

Les mouvements : ils permettent d'ouvrir et de mettre en mouvement la circulation de l'énergie dans toutes les parties du corps. Ceux-ci doivent comporter rondeur, souplesse, fluidité et harmonie, ils doivent être en phase avec la respiration.

b - Dans l'exercice de la respiration (HU XI)

La respiration permet de contrôler la circulation du « Qi » et le propulse dans les méridiens et ses voies de circulations.

c - Dans l'exercice de la pensée ou de la concentration (YI NI)

La concentration gouverne et coordonne l'ensemble des mécanismes du Qi Gong. Sous le contrôle de la « Pensée », nous pouvons conduire le « Qi » à travers le corps, équilibrer et harmoniser son flux. Chaque principe à ici son importance et joue un rôle fondamental.

C'est l'ensemble de la conduite harmonieuse de ces mécanismes qui constitue l'art de la maîtrise de l'énergie « Qi Gong ».

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam